Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 124
Fin de malédiction pour la Côte d’Ivoire Spécial
12 Fév 12 février 2015
Écrit par 

Fin de malédiction pour la Côte d’Ivoire

Fin de malédiction pour la Côte d’Ivoire, du moins pour sa génération dorée. Hier à la faveur de la finale de la 30e coupe d’Afrique des nations de football, les Ivoiriens ont mis fin à une série de deux défaites d’affilée en finale.

Un dimanche 8 février 2015, qui restera sans aucun doute une date inoubliable pour eux car vainqueurs de leur deuxième trophée continental au terme d’une séance indécise de tirs au but (tous les 22 joueurs ont tiré).

Vingt-trois ans après le sacre à Dakar, les Ivoiriens refont le coup aux Blacks Stars (ils ont perdu leur 3e finale de suite). Evidemment, les Ivoiriens sont des abonnés de ces séances de tirs au but en finale. 92, 2006, 2012 et encore 2015. Mais ironie du sort, les Eléphants n’ont remporté que les deux finales (92 et 2015) disputées contre les Blacks Stars sur les quatre.

Un match serré entre deux équipes qui ont su hausser le niveau de leur jeu au-dessus des différents adversaires pour se hisser en finale. Quoi de plus normal que Ivoiriens et Ghanéens aient eu du mal à se départager. Les statistiques des deux équipes étant tellement proches.

La Côte d’Ivoire après une entame de compétition difficile (2 nuls d’entrée et puis une victoire contre le Cameroun au 3e match) est montée en puissance dans la suite cette compétition en témoigne son quart de finale réussi devant la super favorite de la compétition, l’Algérie(3-1) et une demi-finale aussi bien tenue face à la RD Congo, 3-1 également. Elle a marqué 9 buts et encaissé 4 buts.

Le Ghana n’a pas connu lui aussi une entame rêvée. Défaits d’entrée par les Lions du Sénégal, Les Blacks Stars ont su se relever en gagnant l’Algérie et l’Afrique du Sud. Les matchs de quarts de finale contre la Guinée, puis contre la Guinée Equatoriale ont révélé des Ghanéens un peu plus prolifiques en but (3-0 est le score de ces deux matchs). Le Ghana termine ainsi la compétition avec la meilleure attaque du tournoi avec 10 buts et l’une des meilleures défenses avec seulement 3 buts encaissés. En outre, le Ghana se console avec le titre de meilleur joueur décerné à Christian ATSU et aussi de celui de joueur fair-play pour Kweshi APPIAH. La 3e finale a été la bonne pour Yaya TOURE et ses camarades, peut-être le sera-t-elle aussi pour les André AYEW et autres qui ont séduit tout au long de la compétition.

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Connectez-vous pour commenter!

Conception & Réalisation Net Africa Consult en partenariat avec L'ASSOCIATION APPAT