Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 124
Eliminatoires CAN 2015 : Les Etalons du Burkina ne retrouvent pas leurs coups de sabots à Libreville Yves OUEDRAOGO Spécial
14 Oct 14 octobre 2014
Écrit par 

Eliminatoires CAN 2015 : Les Etalons du Burkina ne retrouvent pas leurs coups de sabots à Libreville

La confirmation du 3 à 0 de Luanda. Voilà ce qu’on demandait aux Etalons. Mais surprise, c’est une défaite de 2 à 0 qui solde cette opposition Panthères du Gabon contre Etalons du Burkina. Surprise ?

Oui pour tous ses milliers de supporters burkinabè qui voyaient les Etalons réussir un sans faute dans ces éliminatoires de la CAN. Oui les Etalons ont battu le Lesotho et l’Angola et ont engrangé six points sur les six possibles. Oui le Gabon l’adversaire du jour n’a engrangé que quatre points sur six face aux mêmes adversaires. Les Burkinabè en ont marqué cinq sans en encaisser alors que, le Gabon a marqué deux petits buts et encaissé un seul. Tout semblait aller dans le sens d’une confirmation pour le onze burkinabè.

Mais ce samedi 11 octobre, la donne était différente. Le Gabon ne pouvais pas se permettre une déconvenue à domicile. Le Gabon a remobilisé ses Panthères et certains joueurs comme le Bordelais André Biyogho Poko ont fait leur retour dans le groupe. Les Panthères jouaient à domicile et ont pu compter sur la mobilisation du 12e joueur gabonais, le président de la république en premier.

Au niveau des Etalons il y avait des absences. Pour la première fois sous l’ère Put si je ne m’abuse, les Etalons jouent un match officiel sans trois de ses cadres ( Pitroïpa, Alain et Djakardia Koné). Et quand on connait le rôle des ses trois joueurs dans la récupération et la conservation de la balle, la tâche s’ annonçait ardue. Paul Put en a profité pour donner leur chance à certains joueurs qui jouent peu depuis un certain temps à l’image de Abdoul Razack Traoré ou de Florent Rouamba. Si le premier cité a montré une copie intéressante, Florent Rouamba lui a été le plus souvent dépassé par la vivacité des Gabonais. Cependant tout n’est pas à jeter. Le onze national même diminué par les absences a fait preuve de combativité. Hélas. Le but de Préjuce Nacoulma est injustement refusé pour un hors jeu inexistant. Les Burkinabè n’ont pas trouvé le chemin des buts adverses dans leur temps forts. Conséquence, ils prennent deux coups de griffes des Panthères du Gabon. Deux coups de griffes qui font mal. Mais le temps n’est pas à l’agonie. Il faut se remettre en selle. Ce mercredi 15 octobre au stade du 4 août , les Etalons doivent laver l’affront. Il faut assener des coups de sabots mortels à ces Panthères indélicats. Il y va de la quiétude des vice-champions d’Afrique qui du coup reprendront la première place de ce groupe C.

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Connectez-vous pour commenter!

Conception & Réalisation Net Africa Consult en partenariat avec L'ASSOCIATION APPAT